Expositions peintures photos

L 'Association Amitiés Tsiganes, la Bibliothèque Universitaire de lettres, sciences humaines et sociales et le Goethe Institut proposent l’événement MOBIL’HOMME en avril et mai 2019. En savoir plus rdv sur la page culture

Affiche Jimenez 2019

Affiche Canton 2019

 

Lire la suite

Les grands rassemblements

Un groupe peut en chasser  un autre 

Nous sommes en période de grands rassemblements évangélistes :

airedegrandpassage1La convention annuelle se déroule depuis une dizaine de jours à CHAUMONT sur une ancienne base militaire, 7000 caravanes environs et l’équivalent d’une fois et demie la population de la ville accueillante.

Lors de mes déplacements sur les lieux de vie des familles je vais à la rencontre d’un groupe familial qui stationne en caravane depuis quelques jours sur l’aire de grand passage de la métropole de NANCY, Aire dédiée au stationnement des familles du voyage dans le cadre des missions évangéliste et ceci conformément au texte de loi et au schéma départemental d’accueil de cette population,

En arrivant sur les lieux je remarque la présence de deux véhicules de police, une quinzaine de personnes en cercle dont de haut responsables de la Métropole et de la police et face à eux, hommes, femmes et enfants ?

Les discussions sont tendues et les tsiganes haussent le ton, la seule arme qu’ils aient pour défendre leur droit à exister ?

Le message des Autorités est clair :

Les familles doivent quitter les lieux car un autre groupe s’est annoncé en préfecture et le préfet leur a donné l’autorisation de s’installer sur ce site pour une période déterminée, deux groupes familiaux à cet endroit ce n’est pas possible par manque de place.

Un autre terrain leur est proposé mais qui ne semble pas leur convenir pour des raisons de localisation et de nature de sol inadapté, boueuse et mal entretenue …

Elles se trouvent là, dans de bonnes conditions, sur un sol herbeux agréable en cette fin d’été, à proximité d’une zone commerciale.

Un homme se dégage du groupe, c’est le râleur, celui qui s’est désigné ou a été désigné par l’ensemble des familles pour porter leur parole.

La confrontation est bien réelle et les Autorités restent fermes avec en arrière garde une dizaine de policiers bien équipés ; la partie semble perdue d’avance malgré un dernier Barrou d’honneur de la part des familles.

La situation se détend progressivement et se termine dans une ambiance bon enfant.

Ces familles n’iront pas au clash, elles n’y vont jamais et n’iront probablement pas sur le lieu qui leur a été désigné mais sur un Ailleurs incertain plus conforme à. leurs attentes.

Par la parole, ces familles ont pu exister et défendre la situation de leur ainés, souvent malades et suivis auprès du CHU de NANCY.

Les autorités ont eu peur que la situation ne s’envenime mais ce n’est pas le cas, elles peuvent rentrer chez elles en toute tranquillité, avec le sens du devoir accompli.

Les familles ont donné leur parole, elles partiront Dimanche matin et devront trouver une solution rapidement pour à nouveau reposer leur habitat caravanes

Suite de l’histoire : Les occupants ont bien honoré leurs paroles et sont parties dimanche matin pour s’installer à un endroit à leur convenance

Latcho Drom